MÈRE ÉGLISE

 

Elle est l'une des représentantes aux proportions modestes de l'art roman. Si la date de construction est toujours incertaine, il s'agit d'une chapelle couverte de lauzes pour la maison du Seigneur et de deux absidioles au toit de chaume.

La nef unique présente trois travées plein cintre et se termine par une abside semi-circulaire coiffée d'un cul-de-four.

 

Autrefois, l'église était décorée de peintures murales datant du début du XVIè siècle, il n'en reste aujourd'hui que quelques fragments : sur les bas-côtés les quatre évangélistes, Saint-Georges terrassant un dragon et à l'intérieur de la façade ouest une peinture représentant le Jugement Dernier.

 

La tribune date de 1663. Elle est en bois peint au "boris", peinture à base d'argile utilisée pour marquer les moutons. Sur la poutre principale du fond, on voit une balance et on peut lire l'inscription en vieux français "Pêcheur, en entrant dedans l'église, souviens toi que tu es en la présence de Dieu".

 

On remarque également des sigles et insignes symboliques : croix et signes du zodiaque, soleils et lunes, croix de Malte, ostensoirs.

Les fleurs de Lys couchées marquent l’opposition à la royauté ; c'est le début de la révolution et les habitants du Dévoluy ne sont pas restés étrangers au mouvement.

 

Cet été encore, visitez ce joyau architectural.

 

·         Visite guidée : en juillet et août, les mardis et vendredis à 15h (proposée par les Amis de Mère-Eglise).

·         Ouverture de l’église et visite libre : en juillet et août, tous les mercredis de 14h à 17h30 (proposée par l’Office de Tourisme).

 

Bonne visite et à bientôt !